L’impact de la météo sur la longévité des peintures extérieures

Voici comment au quotidien la météo peu impacter vos peintures extérieures.

L’impact du soleil sur la peinture

Le soleil peut avoir un impact négatif au niveau des peintures extérieures. En effet les rayons ultraviolets du soleil ont tendance à détériorer le liant au niveau de la peinture extérieure.

Comme le liant de la peinture se décompose, le pigment est libéré sous la forme d’une poudre. Le résultat est une peinture qui perd de son éclat, mais également de son potentiel de protection pour l’extérieur de la maison en raison de l’érosion de la peinture.

L’impact de l’humidité sur la peinture

La pluie, la neige, la glace, le gel et même l’humidité peuvent également être néfaste pour la peinture extérieure. En fait, l’humidité dans n’importe quelle forme peut conduire éventuellement à des cloques sous la peinture.

A noter également que l’humidité peut entraîner l’apparition de moisissure. Des traitements spécifiques et adaptés doivent alors être entrepris.

L’impact des variations de température

Les températures changeantes impactent le bois par effet de dilatation et de contraction. Si la peinture extérieure n’est pas assez souple, ce mouvement peut engendrer des fissures.

Il est malheureusement impossible de changer la météo, nous devons faire tout ce que nous pouvons pour protéger nos maisons contre les aléas de la nature. Et il n’y a pas de meilleur moyen que d’appliquer plusieurs couches de peinture extérieure de qualité supérieure réalisées par des peintres professionnels.

Les peintures acryliques au latex : la solution idéale

Elles sont résistantes aux intempéries. Elles adhèrent bien sur la surface à peindre, il y a moins de risques de cloques, même dans des conditions très humides. Elles permettent également de se dilater et de se contracter face aux oscillations de température, plutôt que de craquer et de se décoller.